| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
Communiqués

lundi 13 novembre 2017

vendredi 3 novembre 2017

mercredi 11 octobre 2017

mercredi 4 octobre 2017

dimanche 1er octobre 2017

mardi 19 septembre 2017

jeudi 15 juin 2017

jeudi 15 juin 2017

mercredi 17 mai 2017

lundi 1er mai 2017

jeudi 30 mars 2017

vendredi 17 mars 2017

mardi 17 janvier 2017

vendredi 23 décembre 2016

Sommaire :
1- Arrêté du 20 décembre 2016 (IESPE),
2- Suite du Protocole d’accord de méthode
3- Elections des candidats AVENIR HOSPITALIER à la Commission Disciplinaire des HU
4- Fin d’année 2016
5- Déduction fiscale cotisation d’adhésion syndicale


vendredi 9 décembre 2016

vendredi 9 septembre 2016

lundi 20 juin 2016

lundi 6 juin 2016

lundi 9 mai 2016

lundi 2 mai 2016

lundi 11 avril 2016

mercredi 6 avril 2016

mardi 22 mars 2016

lundi 14 mars 2016

lundi 7 mars 2016

vendredi 5 février 2016

mercredi 27 janvier 2016

samedi 23 janvier 2016

mardi 23 décembre 2014

Les intersyndicales de praticiens hospitaliers Avenir Hospitalier et CPH prennent acte de la décision de la Ministre de la santé de généraliser le principe de décompte horaire du temps de travail dans toutes les structures d’urgence des hôpitaux publics, mesure qui n’est que justice pour ces praticiens à forte contrainte de travail en raison de la prédominance d’activités en travail posté et en permanence des soins.

Toutefois, ces mesures ne peuvent suffire à restaurer l’attractivité des carrières médicales hospitalières. Au-delà des seuls urgentistes, ce sont toutes les disciplines médicales, pharmaceutiques et odontologiques qui, soumises à la pression des impératifs budgétaires et au recours croissant de nos concitoyens aux structures publiques de soins, sont en situation d’horaires à rallonge et de dépassement de la durée légale du temps de travail définie par les textes européens.

C’est pourquoi Avenir Hospitalier et la CPH exigent que l’ensemble des professionnels médicaux hospitaliers puisse bénéficier selon leur choix du décompte horaire de leur temps de travail, sur une base déclarative. Le temps de travail légal de chaque praticien doit être fixé compte tenu des 19 jours de RTT à 39 heures par semaine, avec un maximum de 48 heures, la période entre 39 et 48 heures correspondant à des heures supplémentaires. Au-delà de 48 heures, il ne peut s’agir que de temps additionnel, contractualisé sur la base du volontariat.

De même, afin de faciliter l’organisation du fonctionnement des services, Avenir Hospitalier et la CPH demandent que le découpage des journées de travail soit comptabilisé non plus en 4 demi-journées mais 5 plages horaires. Cette mesure faciliterait grandement la réalisation des obligations de service et la permanence des soins dans le cadre de restructurations à base territoriale, et permettrait le respect du repos quotidien des professionnels après le travail de nuit.

Nous rappelons que la Ministre de la santé a souhaité mettre en œuvre tous les moyens nécessaires tant pour améliorer l’attractivité de l’exercice médical au sein de l’hôpital public que pour garantir à tous les patients une prise en charge de qualité et en toute sécurité. Il est urgent de mettre en pratique ces bonnes intentions faute de quoi, de nouveaux mouvements sociaux interviendront avant la fin du mois prochain.

Nicole Smolski, présidente Avenir Hospitalier

Jacques Trévidic, président CPH


dimanche 17 novembre 2013

L’Assemblée Nationale va examiner à partir du 19 novembre le projet de loi garantissant l’avenir et la justice du système de retraites, introduisant un système de compte personnel de prévention de la pénibilité. Ce dispositif ne s’appliquerait qu’aux salariés de droit privé, d’autres dispositifs s’appliquant aux fonctionnaires.


mardi 9 avril 2013

La CPH accueille avec satisfaction les propositions de la Mission Laurent sur l’activité libérale des praticiens hospitaliers.


mercredi 20 février 2013

Alors que les praticiens hospitaliers à temps partiel attendaient en vain depuis de nombreuses années les mesures d’alignement de leur statut sur celui des praticiens hospitaliers à temps plein, la CPH constate avec satisfaction que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault et la ministre de la santé Marisol Touraine ont accompli les gestes nécessaires.


vendredi 15 février 2013

vendredi 26 octobre 2012

vendredi 7 septembre 2012

samedi 30 juin 2012

dimanche 6 mai 2012

mercredi 11 avril 2012

samedi 5 novembre 2011

samedi 18 juin 2011

mercredi 15 juin 2011

COMMUNIQUE DU 15 JUIN 2011


mercredi 15 juin 2011

samedi 15 janvier 2011

mardi 30 novembre 2010

samedi 18 septembre 2010

mercredi 1er septembre 2010

lundi 30 août 2010

jeudi 18 mars 2010

dimanche 15 novembre 2009

dimanche 21 juin 2009

Communiqué CPH-INPH du 20 juin 2009 à tous les Praticiens Hospitaliers

La loi HPST approche du terme de son parcours parlementaire conservant la plupart des orientations que nous avions dénoncées, susceptibles de précariser encore davantage la capacité de nos établissements à remplir leur missions de service public et de dissuader les jeunes médecins de venir à l’hôpital.

Telle a été la volonté des pouvoirs publics décidément sourds à nos critiques.


lundi 18 mai 2009

mardi 12 mai 2009

samedi 9 mai 2009

lundi 1er décembre 2008

lundi 1er décembre 2008

Communiqué du 1er décembre 2008


dimanche 6 juillet 2008

lundi 16 juin 2008

Panorama du médecin – Supplément au n° 5107 du 16 juin 2008


jeudi 12 juin 2008

jeudi 12 juin 2008

lundi 2 juin 2008

vendredi 30 mai 2008

samedi 17 mai 2008

Panorama du médecin du 28 avril 2008


mardi 13 mai 2008

Communiqué CPH du 13 mai 2008


lundi 14 avril 2008

mardi 22 janvier 2008

Communiqué CPH du 21/01/08


mardi 15 janvier 2008

mercredi 9 janvier 2008

PROPOS RECUEILLIS PAR KARINE PIGANEAU

Sans minimiser l’ampleur du non-financement des CET, le président de la CPH (Confédération des praticiens des hôpitaux, qui abrite l’AMUF du Dr Pelloux) trouve bien d’autres motifs de « déflagration » de l’institution.


samedi 5 janvier 2008

jeudi 3 janvier 2008

mardi 18 décembre 2007

KARINE PIGANEAU

Le Quotidien du Médecin du : 18/12/2007


mercredi 28 novembre 2007

mardi 20 novembre 2007

mercredi 17 octobre 2007

Communiqué commun CPH – INPH du 17/10/07


lundi 23 juillet 2007

vendredi 13 avril 2007

jeudi 5 avril 2007

mercredi 21 mars 2007

lundi 12 mars 2007

vendredi 10 novembre 2006

mardi 24 octobre 2006

lundi 23 octobre 2006

samedi 21 octobre 2006

vendredi 6 octobre 2006

Attendu depuis plusieurs mois et objet de nos luttes syndicales, ce texte modifiant considérablement le statut du praticien hospitalier, après retour du Conseil d’Etat, vient de paraitre aujourd’hui au JO.

Sur les procédures de nomination et d’affectation, dont nous demandions qu’elles ne soient pas dissociées, rien n’a été modifié par rapport aux propositions et aux annonces antérieures, et le rôle du directeur de l’établissement demeure toujours masqué : si le ministre demeure bien l’instance de nomination sur l’établissement , l’affectation et la réaffectation sur un poste dans un pôle de l’établissement se feront bien sûr par l’autorité administrative, c’est-à-dire le Directeur, sur proposition du responsable de pôle et du Président de la commission médicale d’établissement. Elles seront ensuite enregistrées par le Centre National de Gestion.

Entre la "proposition" et l’"enregistrement" on a donc volontairement fait l’impasse sur ce qui blesse : l’affectation prononcée par le Directeur.

A la CPH, nous considérons que l’affectation locale du PH assujettie aux pouvoirs médico-administratifs locaux est la pire des choses et représente une bascule complète de notre statut unique en instaurant une nouvelle hiérarchie médicale et une atteinte grave à notre indépendance professionnelle.

Quant à la position de "mise en recherche d’affectation", qui instaurait la précarité de notre statut, les circonstances en sont maintenant explicites : nécessités de service, réorganisation et restructuration des structures hospitalières. Même si le licenciement, que nous jugions inacceptable dans de telles conditions, a disparu comme les indemnités qui allaient avec, le PH sera en effet tenu d’accepter les postes qui lui seront proposés. Sinon il devra démissionner. La réorganisation sous contrainte de la démographie médicale des PH suivra donc sans coup férir celle des structures !


lundi 25 septembre 2006

mercredi 20 septembre 2006

mardi 5 septembre 2006

jeudi 20 octobre 2005

mardi 19 juillet 2005

vendredi 13 mai 2005

COMMUNIQUÉ


jeudi 31 mars 2005

jeudi 24 mars 2005

samedi 19 mars 2005

vendredi 18 février 2005

lundi 3 janvier 2005

vendredi 29 octobre 2004

mardi 7 septembre 2004

dimanche 25 juillet 2004

vendredi 11 juin 2004

samedi 29 mai 2004

mardi 18 mai 2004

mercredi 5 mai 2004

mardi 20 avril 2004

vendredi 12 mars 2004

lundi 8 mars 2004

mercredi 14 janvier 2004

samedi 10 janvier 2004

samedi 22 novembre 2003

jeudi 6 novembre 2003

mardi 21 octobre 2003

vendredi 9 mai 2003

mercredi 26 mars 2003

lundi 13 janvier 2003


lundi 1er juillet 2002

lundi 24 juin 2002

lundi 20 mai 2002

Les protocoles ne doivent pas être remis en cause.


Bienvenue à la présidente nouvellement élue, Florence de Rohan Chabot, de l’Intersyndicat national des chefs de clinique assistants (ISNCCA) et à son nouveau bureau composé de : • Dr Nicolas (...)
jeudi 16 janvier
LOI n° 2012-157 du 1er février 2012
Publication au journal officiel du 2 février 2012 de la LOI n° 2012-157 du 1er février 2012 relative à l’exercice des professions de médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien et sage-femme pour les (...)
lundi 16 avril
Au cours des derniers mois, des démarches ont été effectuées par des personnels médicaux hospitaliers auprès des services fiscaux en vue de bénéficier des dispositions de l’article 81-quater (5°) du Code (...)
mercredi 28 mars
Actualités syndicales (13/09/11) Loi et rapport Fourcade La loi du 10 août 2011 modifiant certaines dispositions de celle du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, (...)
vendredi 16 septembre

COMMUNIQUE DU 15 JUIN 2011

La CPH s’associe à l’ensemble des organisations de professionnels et d’usagers et aux manifestations du 15 mai 2011 réclamant le retrait du projet de loi relatif aux droits et à la protection des (...)
mercredi 15 juin
La liste des directions d’établissements hospitaliers permettant de bénéficier de la prime de fonction instituée par le décret n° 2005-932 du 2 août 2005 est actualisée. Y sont ajoutées des fonctions de (...)
mercredi 1er septembre
PARIS, 3 juin 2010 (APM) - Les intersyndicats de praticiens hospitaliers ont tenu jeudi une conférence de presse commune pour dénoncer la politique actuelle de la ministre de la santé sur l’hôpital, (...)
jeudi 3 juin
La CME nouvelle est arrivée
L’avenir dira si les craintes exprimées depuis plus d’un an par les médecins de l’hôpital public quant au sort de leur « pouvoir » face à celui, montant, des directeurs était justifiées. D’ores et déjà, (...)
mercredi 5 mai
La Commission européenne a lancé une consultation des partenaires sociaux sur la révision de la Directive sur le temps de travail le 24 mars 2010. Les travaux sur ce sujet ont été suspendus avant (...)
mercredi 28 avril
Une enquête de la CPH en 10 questions La loi HPST votée cet été 2009 vient couronner la somme des réformes appliquées à la santé depuis que la Nouvelle Gestion Publique est devenue il y a quelques (...)
samedi 20 février

Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1