Retour au format normal


Communiqué APH 07/01/18
Voeux APH

7 janvier 2018

Action Praticiens Hôpital et ses deux composantes, Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, vous présentent leurs vœux sincères pour l’année 2018.
L’année 2017 n’a pas été favorable pour les hôpitaux, après plusieurs années déjà difficiles. Le déficit organisé du service public hospitalier via une T2A qui n’a pas évolué malgré les promesses, un ONDAM qui n’est pas à la mesure des enjeux de santé publique, et des plans d’économies que les hôpitaux ne pourront pas tenir, mettent en péril le fonctionnement du système hospitalier. Certaines directions commencent à s’interroger sur le sens de leurs missions en voyant les conséquences dramatiques sur les soignants des décisions rendues nécessaires pour obtenir un équilibre financier à tout prix, même au prix de la qualité des soins. L’attractivité des carrières médicales hospitalières est toujours en berne, certaines mesures du plan d’attractivité étant restées lettre morte alors que déjà le plan lui-même n’était déjà pas à la hauteur !
Alors, 2018 ? Il semble que certaines lignes sont en train de bouger, ce qui laisser un espoir de changement pour les hôpitaux.
Le diagnostic que la T2A n’est pas un bon mode de financement, en tout cas pas universel, est de plus en plus partagé. Le mode de gouvernance autoritaire, loin des soignants, n’est plus en vogue : on peut espérer que les drames récents serviront.
Pour l’attractivité, nous sommes plus inquiets car pour l’instant, nous n’avons aucun signe que ce ministère soit prêt à travailler avec nous sur les débuts de carrière, les valences, le dialogue social.
Et que penser de la circulaire incroyable et inadmissible de l’ARS PACA demandant aux psychiatres de dénoncer les sans papiers ? À quand des injonctions du même ordre aux urgentistes ? Devrons nous être toujours sur nos gardes et guetter les dérives, alors que notre exercice nécessite confiance et sérénité ?
Nos vœux sont donc mitigés, avec un espoir tout de même : celui d’être entendu au bout de tant d’années de combat syndical. Nous ne pouvons que souhaiter à l’hôpital et à tous ses acteurs de retrouver confiance et sérénité, plaisir au travail, et d’assurer qualité et sécurité des soins pour nos patients.

Contacts :

Jacques Trévidic, Président CPH, Président APH
Renaud Péquignot, Président AH, Vice-président APH
Marc Bétremieux, Secrétaire général APH
Raphaël Briot, Trésorier APH
Nicole Smolski, Présidente d’honneur APH