Retour au format normal


Communiqué APH 15/06/17
La campagne est finie : des principes et des actes !

15 juin 2017

Réunis au sein d’Action Praticiens Hôpital, Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux ont demandé officiellement un rendez-vous à Agnès BUZYN, Ministre des solidarités et de la santé.

Parce qu’ils sont maintenant en charge de responsabilités pour la santé dans notre pays, Action Praticiens Hôpital appelle les pouvoirs publics mais aussi tous les acteurs de notre système, à entendre les messages portés par les personnels médicaux hospitaliers et particulièrement leurs représentants syndicaux.

Espérer réformer l’hôpital et le système de santé sans partenaires sociaux identifiés est illusoire.

Aussi, pour Action Praticiens Hôpital, la campagne finie, l’heure est venue d’en savoir plus sur les intentions de la nouvelle équipe gouvernementale qui devra mettre en oeuvre des mesures permettant d’aboutir enfin à l’amélioration des conditions de travail mais aussi à la reconnaissance de la légitimité de l’exercice syndical pour les praticiens hospitaliers. La culture syndicale médicale hospitalière doit en effet pouvoir s’exprimer dans toutes les instances de dialogue social, y compris locales, territoriales, dans les Commissions Régionales Paritaires (CRP) dont la dynamique doit être renforcée auprès des ARS, et au niveau national.

Si le gouvernement entend emprunter la voie d’accords locaux, territoriaux, régionaux ou nationaux sur des sujets comme le temps de travail, la formation, voire les régimes indemnitaires, il faut, avec les pouvoirs publics, disposer de moyens pour établir un dialogue social rénové. A commencer par :

1- La publication du décret sur le Conseil Supérieur des Personnels Médicaux Hospitaliers (CSPMH) prévu par la loi de modernisation du système de santé.
2- Définir la mesure de la représentativité syndicale et l’allocation de moyens humains et matériels qui en découlent. Ces éléments constitueront un enjeu prioritaire pour défendre l’exercice quotidien des praticiens et, plus globalement, pour soutenir durablement la performance du système de santé.
3- Relancer la pratique de dialogue social au sein de toutes les ARS par la convocation des CRP dont le rôle doit être renforcé au moment où les mesures d’attractivité décidées par le précédent gouvernement ne sont toujours pas mises en oeuvre.
4- Introduire au sein des établissements publics de santé et des GHT une représentation syndicale des personnels médicaux hospitaliers dans les instances de dialogue social existantes telle le CHSCT et la Conférence territoriale de dialogue social des GHT.

L’hôpital public a besoin d’acteurs engagés. Les forces sociales que constituent les syndicats de médecins, pharmaciens et odontologistes hospitaliers entendent contribuer à construire un dialogue avec la nouvelle équipe au pouvoir et APH portera ses propositions.

Contacts :

Jacques Trévidic, Président CPH, Président APH
Max-André Doppia, Président AH, Vice-Président APH
Marc Bétrémieux, Secrétaire général APH
Raphaël Briot, Trésorier APH
Nicole Smolski, Présidente d’honneur APH