Retour au format normal


Santé des professionnels
DIS DOC, T’AS TON DOC ?

31 mars 2017

L’auto-diagnostic et l’auto-médication, c’est pas bon !
Le choix d’un médecin généraliste personnel est important pour notre propre santé et la qualité des soins.



En France, 80% des médecins n’ont pas de médecin traitant personnel. Au prétexte, qu’on pourrait penser légitime, qu’ils seraient les mieux placés pour leur propre suivi, ils privilégient autodiagnostic et automédication ou recherchent trop souvent un conseil rapide, « entre deux portes »… parfois trop tard ! Ce constat alarmant a conduit la Commission SMART du CFAR à initier une campagne de sensibilisation durable auprès de l’ensemble des médecins exerçant en France.

Cette initiative inédite réunit aujourd’hui plus de 30 partenaires institutionnels. Dans leurs propres médias, au travers des réseaux sociaux ou par la prise d’initiatives locales, tous se sont engagés à la diffusion durable des messages d’incitation portés par 12 visuels de campagne représentatifs de la diversité des parcours professionnels et des modes d’exercice, libéral ou public.

Un téléchargement gratuit est mis à disposition dès aujourd’hui par le CFAR au bas de cette page.

Acteurs institutionnels ou praticiens, tous les acteurs de santé pourront durablement porter la campagne nationale « Dis, Doc’, t’as ton Doc’ ? » pour contrer la pratique et les effets néfastes de l’autodiagnostic, de l’automédication et des consultations trop tardives.