Retour au format normal


La CPH s’associe à la journée de défense du service public hospitalier

20 octobre 2005

La Confédération des Praticiens des Hôpitaux s’associe à la journée nationale du 20 octobre pour la défense du service public.

Pour la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, première organisation représentative des praticiens, les logiques économiques et les principes organisationnels actuellement retenus mettent en grand danger le service public hospitalier. La tarification à l’activité démontre son caractère inflationniste sans compenser des budgets dramatiquement insuffisants, tandis que pointent les grandes difficultés et les graves défauts de la restructuration en pôles de gestion. L’horizon de la convergence des tarifs publics-privés condamne à terme l’hôpital public et du même coup l’accessibilité à des soins de qualité pour tous nos concitoyens.
Faire vivre l’hôpital public, c’est aussi attirer les médecins à l’hôpital, leur permettre d’exercer dans des conditions correctes et rendre les carrières des praticiens attractives.

Par sa participation à cette journée, la CPH souhaite lancer un avertissement clair aux pouvoirs publics en réponse aux projets de modifications des statuts des praticiens hospitaliers qui aggraveraient encore la perte de leur indépendance médicale vis-à-vis des pouvoirs administratifs locaux, tandis qu’ils estiment totalement inacceptables dans leur état actuel les propositions de réforme de leur retraite qui conduiraient à une aggravation sensible des cotisations sans éviter une forte diminution du montant des pensions futures. La CPH n’acceptera pas que de telles dispositions soient retenues, alors même que d’autres voies sont possibles.

Le 19 octobre 2005