| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil |
Les brèves

FRONDE MEDICALE DANS LES HOPITAUX CONTRE LA LOI BACHELOT
samedi 4 avril 2009

Le Quotidien du Médecin 30 03 2009

Les patrons parisiens se rebiffent

Nicolas Sarkozy veut les mettre au pas ? Les considérer comme des employés lambda ? Qu’à cela ne tienne. Les grands et les petits patrons de l’AP-HP, comme les appelle - non sans ironie - le chef de l’État, se rebiffent. Objectif numéro un : faire fléchir l’Élysée qui veut un « super patron » à l’hôpital, le directeur. Un front de contestation nouveau a vu le jour mercredi dernier, dans un amphi surchauffé de la faculté de médecine de Paris. Un front inédit, et pour le moins éclectique, avec des voix dissonantes, qui ont donné au débat des airs de foire d’empoigne.
« NOUS l’avions rêvé, notre président l’a fait : l’union de tous les personnels de l’hôpital contre son projet de caporalisation », a lancé un médecin au cours de l’assemblée générale, il y a quelques jours , à la faculté de médecine René Descartes (Paris).
Environ 250 médecins ont répondu ce soir-là à l’appel de plusieurs syndicats de l’AP-HP. Éclectique, le rassemblement : sont assis, côte à côte dans l’amphi, des grands pontes de renom, des internes, des chefs de cliniques, des chefs de service, le président de la CME, des chefs de pôle, des PH, des PUPH. Unis dans leur refus de voir disparaître les services. Unis aussi dans leur opposition au volet gouvernance du projet de loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoires).
Un document circule de table en table, qui présente les passages polémiques de la loi. Un jeune praticien lit et relit la feuille, il semble tomber des nues. « C’est inadmissible, murmure-t-il. On ne doit rien lâcher, c’est une question de fierté médicale ».

L’animateur de la soirée, le Pr Bernard Granger, plante le décor : « On n’est plus à l’époque des négociations, mais à l’époque de l’affrontement. La ministre refuse de façon radicale toute médicalisation des prises de décision à l’hôpital ». Le Sénat examine le projet de loi à partir du 12 mai. Le temps presse, et les marges de manœuvre sont étroites. Le matin même, le Pr Granger s’est rendu au Sénat. Son compte rendu est pessimiste : « Le rapporteur de la loi est favorable au maintien des services, mais il m’a dit que notre demande sur la médicalisation des décisions ne passera pas. Il faut donc une forte mobilisation. Deux cents PUPH dans un amphi ne suffiront pas à faire changer d’idée l’Élysée ».

Comment se faire entendre ? Le débat, tout à coup, s’anime, et l’union sacrée cède la place à la cacophonie. Il faut dire que l’éventail syndical représenté est très large, depuis la CGT, qui redoute une médecine à deux vitesses, au mouvement des jeunes médecins, accroché au secteur 2. Les mails envoyés par les chefs de clinique les jours précédents n’ont pas fait l’unanimité. « Scandaleux, c’est scandaleux, ils ne pensent qu’à leur liberté d’installation et au secteur 2 ! », tempête un praticien sur son siège. Trouver le plus petit dénominateur commun, dans ce contexte où chacun voit midi à sa porte, n’a pas été chose aisée.

Sensibiliser l’opinion publique

Idem pour les moyens d’action à mettre sur pied. Une manifestation ? Il y a les partisans, et les autres. « Ce sera ridicule, quelques médecins devant le Parlement », s’est écrié un médecin. Une démission collective des chefs de pôle ? Un symbole fort, l’idée est à l’étude. La demande d’un moratoire sur la loi HPST ? Écartée. Une motion prônant le maintien des services ? « Il y a des mots à bannir, sinon nous allons apparaître corporatistes », met en garde un professeur. « La seule chose qui va marcher, c’est une grève totale ! », lance un autre. Mais là aussi, la grève ne fait pas l’unanimité. L’idée est abandonnée.
Le Pr André Grimaldi tente de rassembler les troupes. Il résume l’enjeu : « Il faut construire un rapport de force audible par l’opinion publique ». Sinon, met en garde le médiatique diabétologue, la loi sera votée en l’état, et « on passera de la période des mandarins à la période des PDG ».

Au terme de deux heures de débat, les médecins présents ont fini par accorder leurs violons. Ils ont voté une motion qui s’oppose au pouvoir absolu donné par la loi aux directeurs (voir encadré). Une nouvelle assemblée générale des médecins de l’AP-HP, à l’appel de leurs syndicats, est programmée le 8 avril.

Les modes d’action décidés

La motion, adoptée à une très large majorité le 25 mars en assemblée générale, appelle les médecins, chirurgiens, pharmaciens, biologistes et odontologistes de l’AP-HP, à cesser toute collaboration avec l’administration, et à se recentrer exclusivement sur le soin. « En clair, c’est un appel à la rétention du codage, traduit l’un des participants à l’AG. C’est implicite, mais cela n’est pas écrit noir sur blanc car cela divise les médecins ». Une manifestation unitaire de défense de l’hôpital public est envisagée dans un futur proche, avec les médecins, les soignants, et les patients. Les médecins de l’AP-HP, qui se déclarent « solidaires » des internes et des chefs de clinique, appellent tous les hôpitaux de France à rejoindre leur mouvement. Ils décideront d’autres formes d’actions « en fonction des réponses du gouvernement, qui a la possibilité de faire amender la loi au Sénat ». De leur côté, les syndicats de personnels de l’AP-HP (CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD) ont décidé de bloquer la facturation des consultations et des frais de séjour.
L’assemblée générale de l’ISNIH rejette HPST

Réunis samedi en assemblée générale, les internes de l’ISNIH (Intersyndicat national des internes des hôpitaux) ont fait une nouvelle lecture de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoire) telle qu’amendée et votée le 18 mars par les députés. Ils estiment désormais que ce texte fait peser des « menaces directes » sur l’offre de soins libérale, ce qui les conduit à « condamner » la future loi.
Le volet « ambulatoire » du texte n’est pas le seul à s’attirer les foudres des internes qui disent partager « l’inquiétude des conférences de présidents et vice-présidents de CME de CHU et de CH concernant certains aspects de la nouvelle gouvernance hospitalière ». Pas question, affirme l’ISNIH, de « déposséder » à l’hôpital le corps médical de « certaines prérogatives (...) indispensables comme en particulier l’élaboration du projet médical ».

Les internes comptent sur les sénateurs, qui examinent HPST à partir du 12 mai, pour rectifier le tir. Toutefois, ils se placent déjà « dans la perspective d’un mouvement contestataire de grande ampleur si les choses devaient en rester là ».

› K. P.


mercredi 5 mai 2010
PARIS, 3 mai 2010 (APM) - Le Journal officiel a publié dimanche le décret détaillant les attributions de la commission médicale d’établissement (CME) des établissements publics de santé, qui prévoit (...)

jeudi 9 avril 2009
Le 08/04/2009 Devant le refus du gouvernement d’accepter tout amendement à la loi HPST, dite loi Bachelot, la communauté médicale de l’AP-HP, réunie en assemblée générale le 8 avril 2009, a décidé (...)

jeudi 9 avril 2009
La contestation de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoires) menée à l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) par les chefs de service ne faiblit pas, bien au (...)

jeudi 9 avril 2009
PARIS, 2 avril 2009 (APM) - Le président de la commission médicale d’établissement (CME) du centre hospitalier régional de La Réunion, Christophe Trébuchet, a démissionné jeudi de ses fonctions de (...)

samedi 4 avril 2009
Le Monde 27 03 2009 Le gouvernement redoutait que la base de l’hôpital ne se mobilise contre la réforme Bachelot, mais c’est du sommet que pourrait venir la menace. L’ensemble de la communauté (...)

samedi 7 mars 2009
Le Monde 05.03.09 Barack Obama a présenté, jeudi 5 mars, sa réforme du système de santé américain comme une nécessité autant sociale que financière en période de crise économique. Ce "n’est plus (...)

samedi 7 mars 2009
PARIS, 5 mars 2009 (APM) - La manifestation parisienne des personnels hospitaliers et des organismes de sécurité sociale contre le projet de loi portant réforme de l’hôpital et relatif aux patients, à (...)

samedi 21 février 2009
Mercredi 18 février 2009 - 08:26 PARIS, 18 février 2009 (APM) - Les députés ont débattu mardi à l’Assemblée nationale de la place et du pouvoir des médecins dans le futur directoire des établissements de (...)

jeudi 29 janvier 2009
La liste nationale d’habilitation aux fonctions de responsable de pôle hospitalier pour 2009, prévue dans l’ordonnance de mai 2005 sur la nouvelle gouvernance et établie pour un an, vient de paraître (...)

mercredi 24 décembre 2008
EGORA Article paru le Mardi 23 Décembre 2008 Catherine Holué Aux côtés de l´ensemble des organisations de personnels hospitaliers, plusieurs syndicats de praticiens hospitaliers (CPH, INPH, les (...)

jeudi 16 octobre 2008
Le figaro - Olivier Auguste 16/10/2008 | Mise à jour : 07:48. Ces praticiens veulent défendre leur retraite complémentaire. Deux des quatre syndicats de médecins hospitaliers, la CPH et l’INPH, (...)

jeudi 16 octobre 2008
Pierre Faraggi (CPH) : « On va dans le mur » Le président de la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH) explique pourquoi il orchestre deux jours de grève contre la réforme en cours de la (...)

mercredi 15 octobre 2008
Aménagement de l’IRCANTEC À LA RECHERCHE d’un protocole d’accord sur les mesures d’accompagnement pour les praticiens hospitaliers de la réforme globale du régime de retraite IRCANTEC (« le Quotidien » (...)

samedi 4 octobre 2008
PARIS, 3 octobre 2008 (APM) - Des représentants ministériels ont présenté jeudi le projet hôpital, patients, santé et territoires (HPST) devant le Comité national d’organisation sanitaire et social (...)

jeudi 2 octobre 2008

mercredi 1er octobre
Les appels à la grève se multiplient chez les PH
Les praticiens hospitaliers mettent la pression pour obtenir du gouvernement les mesures spécifiques qui leur permettront d’amortir le choc de la réforme de leur régime de retraite IRCANTEC, parue le (...)
jeudi 11 septembre
RETRAITE DES PRATICIENS HOSPITALIERS : Le dernier mot du ministère
LE MINISTÈRE de la Santé a fait parvenir aux syndicats de praticiens hospitaliers ses « dernières » propositions pour réformer leur régime de retraite IRCANTEC. Tandis que les modalités générales de (...)
jeudi 11 septembre
Nouvelle version de l’avant-projet de loi Bachelot légèrement modifiée
PARIS, 10 septembre 2008 (APM) - Une nouvelle version de l’avant-projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST), datée du lundi 8 septembre et dont APM a eu copie, comporte de légères (...)
jeudi 11 septembre
Des médecins hospitaliers s’inquiètent des futurs pouvoirs des directeurs d’hôpital
PARIS, 9 septembre 2008 (APM) - La Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH), l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH) et la conférence des présidents de commission médicale (...)
samedi 30 août
Patients, santé et territoires : un avant-projet de loi prévoit deux modalités d’organisation pour les communautés hospitalières de territoires
PARIS, 29 août 2008 (APM) - Les futures communautés hospitalières de territoire (CHT) pourront être organisées de deux manières différentes, intégrée ou fédérative, en fonction des contextes territoriaux, (...)
samedi 30 août
CET des praticiens : plusieurs CHU ne pourront pas payer intégralement les demandes d’indemnisation
PARIS, 29 août 2008 (APM) - Plusieurs CHU ne disposent pas des crédits suffisants pour payer aux praticiens l’intégralité des demandes d’indemnisation des jours épargnés dans les comptes épargne temps (...)
samedi 30 août
Gouvernance à l’hôpital : les praticiens jugent insuffisante la prime de 200 euros pour les responsables de pôle
PARIS, 26 août 2008 (APM) - La conférence des présidents de commission médicale d’établissement (CME) de centre hospitalier et plusieurs syndicats représentatifs des praticiens hospitaliers estiment que (...)
samedi 30 août
L’indemnité des responsables de pôle fixée à 200 euros mensuels
PARIS, 22 août 2008 (APM) - La Journal officiel a publié vendredi plusieurs textes règlementaires concernant les conditions de désignation des responsables de pôles d’activité clinique et (...)
mardi 1er juillet
Temps de travail : le Conseil de l’ordre réagit
En réaction au projet de modification de la directive européenne concernant le temps de travail, le conseil de l’ordre, dans deux lettres ouvertes adressées à X. Bertrand et R. Bachelot "rappelle que (...)
vendredi 20 juin
Un changement de logique pour la FMC
Le Quotidien du médecin du 18 mai 2008 Roselyne Bachelot confirme au « Quotidien » sa volonté de transformer la formation médicale continue (FMC) d’une « obligation de moyens en obligation de résultats (...)
samedi 17 mai
Premiers enseignements du concours de PH réformé : Les candidatures ont explosé
La première édition (étiquetée 2007) de la version rénovée du concours national de praticien hospitalier (PH) s’est achevée en février dernier. Les pouvoirs publics ont établi un bilan de ce « nouveau (...)
jeudi 17 janvier
Lu dans le Quotidien du médecin : 300 euros la RTT
La ministre de la Santé avait indiqué en début de négociation qu’elle disposait de 700 millions d’euros pour régler le problème des CET (médecins et personnels hospitaliers confondus). Pour les médecins, (...)
lundi 7 janvier
Dossier reclassement
Sur le dossier du reclassement des PH lésés après parution de l’arrêté du 6 octobre, le CNG mène actuellement à la demande de la Dhos une étude sur l’impact d’une mesure générale, en se basant sur les (...)
vendredi 7 décembre
UE : la présidence portugaise table sur un accord sur la directive sur le temps de travail
(Par Philippe WACKEL et Caroline BESNIER) BRUXELLES, PARIS, 3 décembre 2007 (APM) - La présidence portugaise de l’Union européenne table sur un accord cette semaine des Etats membres sur la (...)
vendredi 7 décembre
Heures supplémentaires : le Smarnu demande l’inclusion des praticiens hospitaliers dans le dispositif d’exonération
PARIS, 2 novembre 2007 (APM) - Le Syndicat des médecins anesthésistes-réanimateurs non universitaires (Smarnu) a demandé mercredi dans un communiqué que les praticiens hospitaliers bénéficient du (...)
vendredi 7 décembre
Grève des internes : soutien du SNPEH
Syndicat National des Pédiatres des Etablissements Hospitaliers COMMUNIQUE du 19 Octobre 2007 Le SNPEH partage l’inquiétude des Internes et Chefs de cliniques qui refusent la mesure coercitive (...)
vendredi 7 décembre
Les 26 membres de la commission Larcher
PRÉSIDÉE par Gérard Larcher, la mission chargée de clarifier le rôle de l’hôpital compte 26 membres : Jean-Paul Segade, directeur du CHU de Clermont-Ferrand, Daniel Moinard, ancien directeur du CHU (...)
samedi 30 juin
Les députés élus issus des professions de santé
La liste des députés élus ou réélus qui sont issus des professions de santé ou spécialistes des questions de santé. Médecins généralistes Pierre Morange (UMP, Yvelines 6ème) Jean-Marie Rolland (UMP, (...)
lundi 11 décembre
Manifestations de masse des médecins et pharmaciens allemands
40 organisations et syndicats ont appelé à une mobilisation majeure amenant plusieurs dizaines de milliers de professionnels de santé, médecins et pharmaciens à manifester dans toute l’Allemagne ou à (...)
lundi 11 décembre
Manifestations de masse des médecins et pharmaciens allemands
40 organisations et syndicats ont appelé à une mobilisation majeure amenant plusieurs dizaines de milliers de professionnels de santé, médecins et pharmaciens à manifester dans toute l’Allemagne ou à (...)

Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1