| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
Communiqué APH 09/12/16
Qualité de vie au travail : quelle place pour les syndicats de PH ?
vendredi 9 décembre 2016

Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, réunis au sein d’Action Praticiens Hôpital (APH), ont pris acte lors de leur conseil d’administration du 9 décembre 2016 de la Stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé présentée le 5 décembre par la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, dont les principales mesures sont :

- Création d’un Observatoire de la qualité de vie au travail et des risques psychosociaux ;
- Médiateur national et viviers régionaux de médiateurs pour mettre fin aux situations de tension au sein d’un hôpital ou d’un service ;
- Intégration d’un module « qualité de vie au travail » dans la formation initiale médicale, paramédicale et des directeurs ;
- Formation au management et à la résolution de conflits pour les cadres ;
- 30 millions d’euros sur trois ans pour déployer dans chaque GHT des services de santé au travail élargis (psychologues, assistants sociaux, conseillers en prévention) ;
- Intégration d’un volet « Qualité de vie au travail » dans les projets sociaux des établissements ;
- Création d’une sous-commission de la CME dédié à la qualité de vie au travail ;
- Systématisation des réunions de service ;
- Entretiens individuels annuels systématiques pour les paramédicaux et pour les personnels médicaux ;
- Stabilité et visibilité des tableaux de service ;
- Guide de prévention des risques psychosociaux à l’intention des jeunes professionnels médicaux ;
- Cellule d’écoute (offrant un soutien psychologique) et accès à des groupes d’expression et d’analyse des pratiques professionnelles ;
- Suivi médical des professionnels médicaux ;
- Charte de l’accompagnement des professionnels lors des restructurations ;
- Signalement obligatoire des tentatives de suicides sur le modèle de la déclaration d’événements indésirables graves

Ces mesures étaient très attendues tant le climat de travail dans les hôpitaux publics s’est dégradé, conduisant à des évènements dramatiques qui ont endeuillé le milieu hospitalier à plusieurs reprises ses dernières années.

Ces annonces qui vont dans le bon sens ne peuvent masquer toutefois notre déception de voir écarter une fois de plus toute expression syndicale des praticiens hospitaliers au sein des établissements publics de santé, faisant du personnel médical hospitalier leur seul corps professionnel privé de représentation sur son lieu de travail. Si la place de la CME est essentielle à la vie institutionnelle, seuls les syndicats professionnels ont la légitimité pour défendre les intérêts matériels et moraux de leurs mandants, y compris lorsque leurs intérêts personnels sont en opposition avec ceux de l’institution ce qui est bien souvent le cas lors de l’exposition à des risques psychosociaux.

Action Praticiens Hôpital appelle les pouvoirs publics à mettre fin à cette iniquité majeure, et demande que soit installée au même titre que pour les personnels non médicaux une représentation locale des organisations syndicales des personnels médicaux hospitaliers, élue démocratiquement, et qui agira ainsi au plus près du terrain afin d’améliorer les conditions de travail de leurs mandants.

Contacts :

Nicole Smolski, Présidente APH
Jacques Trévidic, Président CPH, Vice-Président APH
Max-André Doppia, Président AH, Vice-Président APH
Marc Bétremieux, Secrétaire général APH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1