| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
Mission Laurent
Activité libérale des PH : trouver le bon équilibre
mardi 9 avril 2013

La CPH accueille avec satisfaction les propositions de la Mission Laurent sur l’activité libérale des praticiens hospitaliers.

Cette activité est un plus, tant pour les praticiens qui souhaitent l’exercer, que pour les établissements qui bénéficient d’un recrutement de patients qui n’auraient sans doute, en son absence, pas fait le choix de l’hôpital public.

La CPH n’oublie pas que certains députés avaient souhaité, sur ce sujet sensible, légiférer précipitamment et avant toute concertation. Elle salue le retour au dialogue.

Il importe de rappeler que seulement 10% des praticiens hospitaliers exercent une activité libérale à l’hôpital, soit 4581 sur 45900 praticiens, exerçant très majoritairement en secteur 1, donc sans dépassement d’honoraires. Il n’y a que 1932 d’entre eux qui exercent en secteur 2, et seule une très petite minorité ont des dépassements d’honoraires qui vont au-delà des montants figurant dans l’avenant 8 de la convention médicale.

Il reste que les abus dont la presse grand public se fait l’écho, souvent avant quelque échéance électorale importante, doivent être sanctionnés. Défendre cette activité ne veut pas dire d’en accepter les excès, dont les effets sur l’opinion publique sont déplorables. Assurer une plus grande transparence, mettre la commission de contrôle non seulement au niveau de l’établissement mais aussi au niveau régional et solliciter la participation à cette commission des représentants des usagers, sont autant d’éléments qui, à nos yeux, devraient préserver le bon fonctionnement de cette activité libérale à l’hôpital public.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1