| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | La Confédération des Praticiens des Hôpitaux |
Représentation syndicale des PH à l’hôpital
Communiqué commun Avenir Hospitalier – CPH du 31 janvier 2013
jeudi 31 janvier 2013
La mission Couty sous haute pression ?

Après les échanges très ouverts du pacte de confiance et les orientations annoncées par E. Couty lors de la réunion de synthèse du 9 janvier, la conception d’un CHSCT à composante médicale semblait consensuelle et acquise, tant la création d’une véritable représentation syndicale des médecins apparaissait à la fois logique et nécessaire au développement d’un dialogue social équilibré et moderne, à chacun des 3 échelons national, régional et local. Mais il semble que des groupes de pression profitent de l’ombre qui nous sépare de la rédaction finale pour tenter de se faire entendre. En voix off.

Que craignent donc les Présidents de CME ? Une perte de pouvoir au profit d’une d’expression syndicale parallèle à la leur pour dire le mal être des praticiens hospitaliers et défendre leurs conditions de travail ? Mais ont-ils jamais pu se saisir des problèmes de santé au travail, de pénibilité et de médiation, quand aujourd’hui chacune de nos organisations est débordée par les plaintes des collègues pris dans des conflits locaux. Comment pourraient-ils aujourd’hui devenir subitement les seuls interlocuteurs légitime de la défense des professionnels, quand ils en sont les représentants institutionnels ? Incroyable confusion des genres et régression des esprits. L’expression du corps médical passe à la fois par les représentations institutionnelles et professionnelles qui doivent évidemment s’additionner et jamais se combattre.

Que craignent donc certaines Intersyndicales, qui lors des échanges acquiesçaient au besoin d’un CHSCT ouvert aux médecins, et affirment maintenant que le syndicalisme médical n’a pas de place ni de rôle à jouer au sein des hôpitaux ? Comme si la seule chose importante était d’arpenter les couloirs du ministère ! Incroyable conception restrictive, passéiste et oligarchique du syndicalisme médical !

La CPH et Avenir Hospitalier font ensemble une analyse toute différente en affirmant qu’il s’agit, dans cette période charnière, d’un enjeu historique majeur pour la défense professionnelle des praticiens :

• Soit on donne à l’hôpital les moyens humains de ses ambitions, avec un dialogue social refondé qui repose sur la création d’instances à tous les niveaux : le local étant celui qui importe le plus à nos collègues, le régional et le national étant vitaux pour les décisions à prendre.

• Soit on se contente d’un discours incantatoire « replacer le service public hospitalier au centre du système de soins » « promouvoir une tarification adaptée » et même « vivre heureux à l’hôpital » rien ne changera faute d’acteurs. Faut-il rappeler une fois de plus que certaines régions sont des déserts médicaux hospitaliers et fonctionnent dans des conditions indignes de la République. Il faut redonner du sens au travail, et pouvoir écouter les praticiens de terrain, qui pour l’instant n’ont pas de lieu d’écoute, et soit souffrent en silence, soit quittent le navire.

Nous aussi sommes représentatifs des PH : nos voix cumulées représentent 43% des PH. Alors faudra-t-il se fâcher, ensemble, pour que la voix des PH soit entendue, en complément de la CME qui à ce jour n’est que l’émanation de la gouvernance avec des membres de droit désignés par le Directeur ?



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1