| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Elections 2011 | Les Listes CPH-INPH |
PH temps plein et temps partiel et universitaires
PHARMACIE - PH et PHU - Toutes les listes
dimanche 27 novembre 2011
Elections professionnelles – Commission Nationale Statutaire – Conseil de discipline

PF_pharmacie CSN

Listes présentées par le SYNPREFH soutenue par l’union CPH-INPH

 

ELECTIONS DES PH TEMPS PLEIN ET TEMPS PARTIEL

 

COMMISSION STATUTAIRE NATIONALE

Un bilan

La Commission Statutaire Nationale des praticiens hospitaliers section pharmacie a formulé entre 2005 et 2011, en moyenne une à deux fois par an, des avis sur des refus de titularisation, demandes de prolongation de période probatoire ou demandes de recherche d’affectation de pharmaciens des hôpitaux. Le SYNPREFH, disposant de cinq sièges sur six à la CSN, a toujours recherché des solutions satisfaisantes, tant sur le plan professionnel que sur le plan humain. Il est aussi intervenu, avec succès, pour des refus de nomination sur des postes vacants.

 

Des projets

A la lumière de cette expérience, nous pensons que des aménagements statutaires sont nécessaires :

- Un suivi en amont par des membres de la CSN ou des commissions régionales paritaires des difficultés pouvant survenir pendant la période probatoire afin d’instaurer une médiation et désamorcer certaines situations conflictuelles qui ne peuvent se résoudre par la seule alternative titularisation ou non. -La suppression de l’obligation d’ancienneté de trois ans sur le même poste avant mutation, qui pourrait favoriser la mutation si difficile pour les pharmaciens et éviter de prolonger des cohabitations destructrices dans de petites équipes. -Au-delà de la recherche d’affectation et de ses limites, il convient de réfléchir sur la possibilité pour les pharmaciens de changer de spécialisation au cours de leur carrière et gérer au mieux une nouvelle affectation. Le projet de Développement Professionnel Continu sur lequel nous souhaitons une vraie concertation n’est pas à l’heure actuelle satisfaisant.

 

- Enfin la pression psychologique et les problèmes de santé des praticiens sont insuffisamment pris en compte et la défense des praticiens ne bénéficie pas d’une organisation telle que prévue dans la fonction publique hospitalière. Nous pensons en particulier à nos collègues à temps partiel mais à responsabilité permanente, qui de plus sont souvent seuls praticiens dans leur établissement.

 

Pourquoi le SYNPREFH ?

Afin d’assurer au mieux la défense des collègues, le SYNPREFH présente des listes de praticiens exerçant : -dans tous les types d’établissements : de l’ancien hôpital local ou l’EHPAD au CHU -dans tous les types d’activités, à temps plein ou à temps partiel, dans toutes les régions Il propose des praticiens ayant déjà l’expérience de ces commissions et des collègues plus jeunes afin d’assurer au mieux la transition entre les générations.


Si vous partagez ces valeurs

Votez et faites voter pour les listes d’union CPH-INPH

Merci de votre soutien qui est notre légitimité

 

Nos candidats à la Commission Statutaire Nationale Pharmacie

LE BOT Mariannick

CHU Brest

VAILLEAU Jean-Louis

CHS Dijon

BEZEL Chloë

CH Le Vigan

AVOT Pascale

CH Creil

TREVIDIC Jacques

CH Caudan

JOUANNET Mireille

CHU Clermont-Ferrand

DIEU Bernard

CHU Rouen

KEITA Fatoumata

CH Colmar

DUMAREST-PIVOT Christine

CHU Lyon

WISNIEWSKI Sandra

CHU Strasbourg

GUILLAIN Pascale

CH Douai

LEGLISE Patrick

CH Draveil APHP

 

 

 

CONSEIL DE DISCIPLINE

La Commission de discipline des praticiens hospitaliers section Pharmacie n’a pas eu à se réunir dans la période 2005-2011. Si la situation se présente, le Synprefh aura à cœur d’expliquer à la commission les conditions d’exercice réelles des pharmaciens, et les difficultés rencontrées par les confrères tout particulièrement dans les équipes où l’adéquation des moyens aux missions qui leur sont confiées n’est pas assurée.

 

Pourquoi le SYNPREFH ?

Le SYNPREFH a été de tous les combats pour la pharmacie hospitalière et s’est engagé vigoureusement pour son développement, concrétisé par les axes de son livre blanc mis à jour pour l’horizon 2012.

 

Pourquoi l’union INPH-CPH ?

Ces élections ont une double fonction : assurer la défense de nos collègues mais aussi mesurer la représentativité des organisations syndicales. Ce vote permet aux intersyndicats d’être considérés comme représentatifs et de participer aux négociations statutaires ou professionnelles avec le ministère. Le SYNPREFH a pu à ce titre participer à la concertation sur la loi HPST et il est présent aux négociations qui viennent de débuter : élargissement de la prime d’exercice public et de l’assiette de cotisation Ircantec aux praticiens temps partiel, évolution des Comptes Epargne Temps, révision du décret CME.

 

Dans cette optique CPH et INPH dont les analyses sont largement convergentes se sont alliés sur la base d’une plate-forme commune :

1.     Garantir l'indépendance professionnelle et les statuts des praticiens hospitaliers

2.     Promouvoir les carrières hospitalières et financer le développement professionnel continu

3.     Redonner à la CME le rôle central du débat et associer les PH à la gouvernance des établissements

4.     Rénover le financement des hôpitaux publics

5.     Prendre en compte la pénibilité liée à la continuité des soins

6.     Coordonner la Permanence des soins sur le territoire

7.     Exiger une politique volontariste en matière de démographie médicale et défendre les droits à une retraite décente quelque soit le statut des praticiens.

 

 

Si vous partagez ces valeurs

Votez et faites voter pour les listes d’union CPH-INPH

Merci de votre soutien qui est notre légitimité

 

Nos candidats au Conseil de discipline

LE BOT Mariannick

CHU Brest

JOUANNET Mireille

CHU Clermont-Ferrand

FAURE Pierre

Hôpital Saint-Louis APHP

GUIGNARD Marie-Hélène

CHU Dijon

DIEU Anne

EPD Grugny

LE PALLEC Gilles

Hôpital Clemenceau APHP

ANTIGNAC Stéphane

CH Cahors

ARMAND Sophie

EHPAD Bavilliers

POIRIER Yannick

CH La Roche sur Yon

CORNETTE C hristian

CHU Besançon

BRANGER Eric

CH Ploermel

JOBARD Eric

CH Saint-Brieuc

 

 

 

 

Collège des enseignants et hospitaliers titulaires

COMMISSION STATUTAIRE NATIONALE

L’intégration de la pharmacie au sein du CHU, devenue effective pour l’ensemble des confrères prétendant à celle-ci, nécessite que les hospitalo-universitaires soient soutenus et défendus à l’instar de nos collègues praticiens hospitaliers. La politique du SYNPREFH, entamée depuis des années, d’aide aux jeunes collègues qui veulent embrasser une carrière hospitalo-universitaire (internes en Pharmacie option Recherche) porte ses fruits puisque de nombreux confrères nous ont rejoints, permettant au SYNPREFH d’afficher une composante hospitalo-universitaire forte. Toutefois, le SYNPREFH considère que dans cette phase décisive de construction, il est indispensable de réunir plusieurs collègues, au-delà de notre syndicat, pour permettre à toutes les composantes des UFR de pharmacie de se faire entendre.

 

La liste que nous vous proposons est constituée de confrères membres du SYNPREFH et de confrères indépendants porteurs de valeurs fondamentales communes :

Enseignement : Notre premier objectif est de transmettre à nos étudiants la connaissance pharmaceutique dans toute sa diversité et leur donner envie de poursuivre notre mission d’enseignement. Cet objectif est d’autant plus important que nous voulons construire un corps Hospitalo-Universitaire Pharmaceutique pérenne. Réparties en 2 sections de CNU : la 80ème (Sciences Physicochimiques et Ingénierie appliquée à la santé), et la 81ème (Sciences du médicament et des autres produits de santé), les sciences pharmaceutiques représentent de nombreuses disciplines. Pour cette raison, la liste Indépendants-Synprefh réunit des hospitalo­universitaires nommés en Botanique, Chimie analytique, Droit et Economie de la Santé, Pharmacie Clinique, Pharmacotechnie.

Recherche : Notre deuxième objectif est de développer une recherche pharmaceutique forte, qu’elle soit fondamentale ou appliquée. Si les sciences pharmaceutiques parviennent à initier dans les universités des programmes de recherche fondamentale de haut niveau, force est de constater qu’elles ont une difficulté à faire émerger une recherche appliquée au sein des hôpitaux. Nous insistons afin que la future loi Jardé permette à des pharmaciens hospitaliers d’être investigateurs de projets de recherche biomédicale, favorisant ainsi le développement de projets pharmaceutiques indépendants.

Pour atteindre ces objectifs, nous voulons :

1.     Permettre aux anciens internes en attente d’un poste de Maître de Conférence – Praticien hospitalier, de s’exercer à la fonction d’enseignant-chercheur par l’obtention d’un poste d’Assistant Hospitalo-Universitaire (AHU). Nous créerons ainsi, à l’instar de la médecine avec les postes de chef de clinique, un vivier dans lequel il sera possible de recruter les futurs enseignants hospitalo-universitaires de demain.

2.     Favoriser dans toutes les UFR de pharmacie, quelle que soit la discipline, le recrutement de praticiens universitaires, indispensable pour permettre à ces UFR de conserver un enseignement scientifique de haut niveau en adéquation permanente avec la pratique.

 

 

Si vous partagez ces valeurs

Votez et faites voter pour les listes d’union CPH-INPH

Merci de votre soutien qui est notre légitimité

 

ENSEIGNANTS ET HOSPITALIERS TITULAIRES

Nos candidats à la Commission Statutaire Nationale

 

ODOU Pascal

CHU Lille

SAUTOU Valérie

CHU Clermont-Ferrand

BRAZIER Michel

CHU Amiens

CESTAC Philippe

CHU Toulouse

DECOQ Guillaume

CHU Amiens

DUPUIS Antoine

CHU Poitiers

LOCHER François

CHU Lyon

DECAUDIN Bertrand

CHU Lille

DINE Thierry

CHU Lille

CRAUSTE-MANCIET Sylvie

CHI Poissy St-Germain

VARIN Rémi

CHU Rouen

GRAND-BOYER Anne

CHU Clermont-Ferrand

 



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1