| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Loi Hôpital, Patients, Santé, Territoires |
Lettre ouverte aux élus
Rétention du codage
jeudi 5 février 2009

Une lettre ouverte aux élus adressée par les praticiens du centre hospitalier de Vienne est un modèle que nous conseillons d’utiliser pour le lancement de votre mouvement

JOURNAL DE LA RETENTION DU CODAGE : CLIQUEZ ICI

LETTRE OUVERTE AUX ELUS

Les praticiens du Centre Hospitalier de VIENNE réunis en intersyndicale le 02/02/09 ont décidé de rejoindre le mouvement initié par les syndicats nationaux représentatifs au sujet de la loi Hôpital Patient Santé Territoire.

Alors que la discussion de cette loi va débuter au Parlement, nous ne pouvons que nous opposer à celle-ci dans son état actuel.

En effet :
- Cette loi a été établie en l’absence totale de concertation avec les représentants syndicaux ce qui s’apparente à un déni de démocratie ;
- elle bouleverse à nouveau l’organisation de l’hôpital public alors même que la précédente réforme est loin d’être arrivée à son application complète ;
- elle induit une grave atteinte à l’indépendance professionnelle en faisant disparaître la totalité des contre-pouvoirs médicaux, laissant les plein-pouvoirs à l’administratif et conduisant à des objectifs purement financiers des soins à l’hôpital,
- elle propose une rémunération des praticiens en fonction d’objectifs quantitatifs fixés par le directeur, au mépris du maintien de la qualité des soins et des règles déontologiques rappelées par le Conseil National de l’Ordre,
- elle ne règle pas dans son état actuel une permanence des soins de qualité accessible à tous et reposant sur l’ensemble des acteurs médicaux et para médicaux.

En conséquence, nous exigeons :
- soit la suspension pure et simple de l’étude de cette loi au Parlement et la reprise de véritables négociations avec l’ensemble des acteurs de la santé démocratiquement élus ;
- soit la prise en compte totale de tous les amendements proposés par les syndicats représentatifs et joints en annexe 1.

C’est donc parfaitement contraints par le refus de négociations que nous débutons dès à présent une rétention du codage qui conduira à l’impossibilité pour l’hôpital de percevoir des recettes.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1