| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Positions CPH |
Lettre de la CPH à tous les praticiens
L’impact des réformes sur l’avenir de l’hôpital et sur la retraite des PH reste inacceptable
mardi 2 décembre 2008

Le projet de loi HPST sera examiné par le Parlement en janvier
Ce projet est une machine de guerre contre l’hôpital public et sa vocation d’assurer, sans condition de ressources, des soins de qualité pour tous les usagers. L’organisation des structures sanitaires et des soins qui y sont dispensés se trouvent assujettis au primat d’un logique comptable, fortement contrôlée hiérarchiquement par l’administration et sans contre-pouvoir. Parce qu’il écarte délibérément la priorité de la dimension médicale et des soins, ce mode d’organisation provoquera inéluctablement une détérioration de l’accessibilité et de la qualité des soins, avec des manques dans la couverture sanitaire et des pertes de chance pour les usagers. Combien de souffrances et de morts se trouvent ainsi programmées ? Même d’un point de vue gestionnaire, cette logique comptable, poussant à l’activité pour l’activité, aboutira à un échec en augmentant considérablement le coût des dépenses de santé.

Nous rejetons :

- Le recrutement des PH par les directeurs d’hôpitaux entraînant la perte de l’indépendance statutaire et professionnelle des praticiens qui est l’une des meilleures garanties de sécurité des soins pour les patients et l’un des fondements de l’attractivité des carrières.
- La contractualisation de l’exercice médical sur la base d’objectifs quantifiés qui vient en contradiction avec les exigences de notre déontologie professionnelle.
- La confiscation des choix médicaux par le seul directeur "patron" qui demeure totalement illégitime et absurde au sein du type particulier d’organisation que représente l’hôpital.
- La disparition des instances représentatives de pilotage des établissements CA et CME ou l’effacement de la plupart de leurs missions qui garantissaient la prise en compte des avis des professionnels, des usagers et des élus.

Nous exigeons :

- La préservation d’une offre de soins de qualité accessible à tous sur l’ensemble du territoire national,
- L’équilibre des attributions et le partage des responsabilités entre personnel médical et personnel de direction pour le pilotage des établissements,
- Le renforcement de l’autorité médicale sur l’organisation des soins dans les différentes spécialités.
Absence de réponse des pouvoirs publics a nos demandes de revalorisation des mesures compensatoires pour les retraites des PH
Contrairement aux propos rassurants de la ministre, la détérioration des retraites pour les jeunes praticiens reste massive, avec une réduction des pensions d’environ un quart de leur montant, après intégration des mesures actuellement proposées, ce qui reste bien sûr totalement inacceptable.

La CPH appelle l’ensemble des praticiens à rester mobilisés

- Elle soutient les revendications et le mouvement de grève de l’Amuf du 1/12/08 dans le respect des principes déontologiques qui garantissent nos droits et devoirs professionnels,
- Elle participe le 15/12 au rassemblement des médecins européens à Strasbourg pour la défense du temps de travail des PH,
- Elle recherche les conditions d’une mobilisation unitaire des intersyndicats de PH,
- Elle dépose un préavis de grève pour l’ensemble des praticiens pour le 15/01/09,
- Elle prépare pour la fin janvier de nouvelles modalités d’action.

Dr Pierre Faraggi, Président de la CPH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1