| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Courriers |
Lettre à Rachel Bocher, Présidente de l’INPH
dimanche 23 novembre 2008

Chère amie,

Plus d’un mois après le mouvement de grève des 16 et 17 octobre auquel nous avons appelé ensemble, mouvement bien suivi, et sur les 2 jours, par des praticiens de toutes disciplines, les pouvoirs publics n’ont rien changé à leurs propositions très insuffisantes pour la réforme de l’Ircantec et poussent tranquillement vers son parcours parlementaire un projet de loi HPST particulièrement toxique pour le service public hospitalier et l’exercice médical à l’hôpital.

Et tout cela dans un climat qui se détériore singulièrement tant pour les perspectives financières de nos établissements que pour les garanties statutaires et institutionnelles de leurs responsables médicaux et administratifs.

Tous les jours nous remontent de nouvelles difficultés du terrain, tous les jours des collègues nous écrivent pour s’étonner de notre silence et réclamer une réaction et des consignes de notre part.

Face à ses enjeux, il revient à nos deux organisations, à la mesure de leur représentativité, d’incontestables responsabilités et en particulier de fédérer les mobilisations à venir.

Que faisons nous ? A la CPH, on souhaiterait sans plus attendre concrétiser avec l’INPH une feuille de route qui pourrait être à la fois un document d’appel ciblé HPST/Ircantec à diffuser à tous les PH, l’annonce d’une conférence de presse pour la mi-décembre, et le dépot d’un préavis de grêve pour la mi-janvier, sans écarter d’autres modalités d’action.

Si elle pouvait se tenir rapidement, nous serions également demandeurs d’ une réunion commune de nos bureaux ou de nos CA pour préciser et formaliser nos projets.

Dans l’attente de ta réponse, amicalement.

Pierre FARAGGI



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1