| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
Travailler plus, mais gagner moins.
La CPH refuse de signer le protocole d’accord sur le rachat des jours épargnés au CET
mardi 15 janvier 2008

Contrairement à tous les autres Intersyndicats, la Confédération des Praticiens des Hôpitaux (CPH) a refusé de signer le protocole d’accord qui fixe à 300 € bruts le rachat d’un jour de CET pour 50 % des jours épargnés.

Ces conditions sont d’abord insuffisantes (c’est le prix de rachat de 2003 !) et surtout bien inférieures à nos revendications minimum, qui se situaient à la valeur réelle d’un jour épargné, calculée à chaque échelon sur 208 jours de travail annuels avec un plancher de 300 €, c’est-à-dire à un niveau variant de 300 € à 418 € en fin de carrière, avec défiscalisation des sommes perçues.

Cet accord qui maintient sans aucune valorisation des conditions qui étaient celles d’il ya 5 ans est un refus de prendre en compte la pénibilité du travail des PH. Aucune des promesses présidentielles de valorisation du travail supplémentaire et de défiscalisation ne s’applique ! Ces mesures se limitent au stock des jours CET et rien, une nouvelle fois, n’est prévu pour l’avenir, alors que la revalorisation du flux devait déjà être à l’ordre du jour.

Comme de plus, aucune garantie ni aucun engagement n’étaient pris concernant la revalorisation de la permanence des soins et l’amélioration de l’attractivité de carrière, la CPH ne pouvait donc que dénoncer ce protocole.

Elle regrette l’empressement avec lequel les autres intersyndicats, ont signé un accord qui cherche à moindre coût à gagner la paix sociale et à démontrer que « tout va bien à l’hôpital public » !

La CPH reste au contraire particulièrement vigilante et combative pour la défense de l’hôpital public, les différentes mesures annoncées de renforcement du management administratif, de rééquilibrage public-privé et de réorganisations territoriales, le tout à brève échéance, représentant de réelles menaces pour la pérennité de notre système public de santé.

Dr Pierre FARAGGI, Président de la CPH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1