| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
CPH et INPH : Journée d’actions et de grève du 13 avril 2007
vendredi 13 avril 2007

Une démarche unitaire de tous les praticiens hospitaliers à l’appel de la CPH et de l’INPH

La CPH et l’INPH condamnent les dispositions de l’arrêté du 28 mars concernant la part complémentaire variable de rémunération réservée aux chirurgiens hospitaliers publics. Cette part variable prétend offrir une meilleure attractivité de carrière alors qu’elle enferme les praticiens chirurgiens concernés dans un dispositif bureaucratique et anti-déontologique laissé à la discrétion des directions. A l’évidence elle aliènera leur indépendance professionnelle.

L’INPH et la CPH (80% des PH de toutes disciplines), rappellent leur engagement pour la défense de l’hôpital public et du statut unique pour ses praticiens et s’interrogent une nouvelle fois sur la valeur de la parole des Pouvoirs Publics : les praticiens hospitaliers à temps plein et à temps partiel ont compris le poids qu’il faut accorder aux promesses ministérielles en général et à celles de Mr Xavier BERTRAND en particulier !

En cette période électorale majeure, ils ne peuvent que constater le mauvais coup qui leur est porté aggravant ainsi la détérioration constante de leur statut. Cette accumulation de mesures qui visent à étrangler un peu plus la démographie médicale à l’hôpital ne sera pas sans retentissement sur le dynamisme du service public hospitalier.

La CPH et l’INPH - qui tiendront ensemble une conférence de presse vendredi 13 avril - appellent l’ensemble des PH à une première journée nationale d’actions et de grève ce même vendredi.

Communiqué unitaire

La CPH et l’INPH condamnent les dispositions de l’arrêté du 28 mars concernant la part complémentaire variable de rémunération actuellement réservée aux seuls chirurgiens hospitaliers publics qui entraine un mode de rémunération à l’activité incompatible avec les exigences déontologiques de notre profession.

De plus ces dispositions, de par leur contractualisation locale, accentuent la dépendance des praticiens aux directions d’établissement et mettent un terme aux principes du statut unique de praticien hospitalier.

Nous exigeons le retrait de ce texte et allons déposer un recours en Conseil d’Etat comme nous l’avons effectué vis-à-vis du décret statutaire.

L’INPH et la CPH (80% des PH de toutes disciplines), sont totalement déterminés dans leur engagement :

- pour la promotion de l’hôpital public et de la démographie médicale à l’hôpital( plus de 5000 postes sont actuellement vacants et les perspectives à 10 ans sont catastrophiques)
- pour des carrières de praticien hospitalier attractives, ce qui implique l’indispensable revalorisation des rémunérations et de la permanence des soins, ainsi que des mesures de soutien de leurs conditions de prévoyance et de retraite

S’ils n’obtiennent pas gain de cause dans les prochains jours, la CPH et l’INPH donneront RV aux Pouvoirs Publics, dès le mois de juin, pour une nouvelle mobilisation des praticiens.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1