| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Les dossiers | Négociations statut |
XB a-t-il choisi l’épreuve de force avec les PH ?
jeudi 18 mai 2006

Le double discours du ministre

Lundi 15 mai dans son bureau, après avoir reconnu l’importance de la mobilisation des PH le 11 et nous ayant donné acte de notre opposition radicale à l’affectation locale, le ministre conclut : "faites-moi des propositions ! "

Mardi 16, à Hôpital Expo, Xavier Bertrand semble avoir tout oublié de ses déclarations de la veille. Il affirme publiquement avoir bouclé le projet de réforme qui s’appuiera sur l’affectation locale et se permet même d’ajouter : " La souplesse et l’initiative [que le projet sur l’affectation] laisse aux établissements en maintenant une décision locale est de nature à lever les différentes craintes qui ont été exprimées "

Nous dénonçons depuis des mois les carences de ce ministre en matière de dialogue social : ça ne s’arrange pas ! Cette mauvaise conduite dans la concertation avec les deux organisations qui représentent 80% des PH en est la dernière illustration. Un communiqué du cabinet confirmera qu’il joue la désinformation : nous n’avons jamais demandé une évaluation du système qu’il propose, et nous ne cherchons pas de garantie d’indépendance dans un système qui la mettrait en péril.

La réponse à la question qu’il pose : " comment donner plus de garantie au PH que leur indépendance sera respectée ? " est évidente : elle passe par le renoncement à la mesure d’affectation locale. Comme le ministre nous l’avait demandé, les propositions communes CPH - INPH, très précises, lui ont immédiatement été adressées. Elles fixent un déroulé simple, rapide et tenant compte des avis locaux pour une procédure unique de nomination ministérielle sur un poste.
La balle est dans le camp de XB : jusqu’à présent il a témoigné d’une bien curieuse façon de faire, où la mauvaise foi le dispute au déni de la représentativité syndicale.

Il est hors de question de céder sur les principes !

Nous refusons l’affectation locale et exigeons l’ouverture de négociations sur le statut, les retraites et les astreintes

A partir du lundi 22 mai, nous appelons tous les praticiens :

- A refuser de participer aux différentes instances techniques et médico-administratives intra ou extra hospitalières à l’exception des CME et CA pour mieux se consacrer aux activités soignantes, diagnostiques, cliniques et thérapeutiques centrées sur le patient et qui représentent notre cœur de métier.
- A différer la transmission du codage pour l’hospitalisation pour une période de quinze jours renouvelable pour les mêmes raisons.

Faites partager cette démarche autour de vous !

Un durcissement de notre mouvement est dès maintenant envisagé si le ministre ne répond pas favorablement à notre lettre et à nos propositions.

D’autres consignes et informations seront diffusées dès le début de la semaine prochaine.

Dr Rachel Bocher, Présidente de l’INPH - Dr Pierre Faraggi, Président de la CPH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1