| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Les dossiers | Négociations statut |
Mobilisation du 6 avril
dimanche 2 avril 2006

Les documents à télécharger se trouvent en bas de page

La désinformation ministérielle et la position de la CPH

Comme à chaque fois que le Ministre cherche à faire taire un mouvement d’opposition à sa réforme, son service de communication a adressé une longue lettre explicative aux praticiens dans laquelle il affirme avoir "tenu le plus grand compte des attentes qui ont pu s’exprimer" où il tente comme d’habitude de rouler les PH dans la farine et de noyer le poisson : semblant répondre à une partie des PH (CMH et SNAM) qui réclamaient une affectation locale PAR le président de la CME et/ou par le responsable de pôle, il propose le maintien de l’affectation locale effectuée AVEC le président de CME et le responsable de pôle !

Cette proposition signifie que c’est bien toujours LE DIRECTEUR qui effectue en réalité cette affectation.

A la CPH, nous sommes opposés à toute affectation locale, même médicalisée puisqu’elle correspondrait à l’émergence d’une nouvelle ligne hiérachique qui pulvériserait la collégialité et la cohérence du corps médical. Nous avions attiré l’attention sur le caractère irréaliste de cette procédure qui cacherait in fine le maintien de l’affectation par le Directeur ! Voilà nos prévisions entièrement réalisées !

Par ailleurs, nous sommes prêts à discuter de l’assouplissement des modalités de reprise d’ancienneté à la condition qu’elle ne conduise pas à pénaliser les praticiens du secteur public vis-àvis des praticiens qui viennent du privé. Un projet d’arrêté en ce sens n’avait finalement pas abouti.

Autrement dit, rien de nouveau, c’est même pire qu’avant.

Non, monsieur le Ministre, vous ne nous avez pas entendus !

Votre proposition est inacceptable et il est scandaleux que vous utilisiez un discours aussi trompeur sur un point qui revêt pour nous une importance fondamentale. Non, Monsieur le Ministre, vous n’avez rien compris au corps médical et aux valeurs éthiques et déontologiques qui le rassemblent.

Assez !

C’est le retrait de la mesure d’affectation des PH que nous demandons !

Nous sommes déterminés dans le refus de ce démantèlement à marche forcée de notre statut et de la place du médecin à l’hôpital. Nous ne lacherons pas sur ce point et la mobilisation du 6 avril est le prélude à un mouvement extrêmement fort et maintenu dans le temps.

La CPH a choisi de s’inscrire dans le mouvement unitaire des intersyndicats de PH qui appellent pour le JEUDI 6 AVRIL à une journée d’action, d’ information et d’alerte sans grève, annonçant dès maintenant une journée de grève pour début mai suivie de différentes modalités de grève administrative, pour mettre en échec le projet de réforme des modalités de nomination/affectation des PH.

Contre ce projet, nous convions tous les praticiens à la première journée d’action et de mobilisation unitaire, avec organisation de réunions d’information, de conférences de presse, d’alertes aux autorités le jeudi 6 avril 2006 pour la défense de notre statut, de notre métier, de ses conditions d’exercice, de l’espace d’initiative et de déontologie qui doit être le sien

Sans réponse des pouvoirs publics, un mouvement de grève aura lieu au début du mois prochain suivi d’un blocage du fonctionnement hospitalier.

(1) Une discipline, un syndicat, un établissement peut néanmoins décider d’une action de grève pour le 6 avril : le préavis que nous avons déposé il y a 8 jours couvre l’ensemble des syndicats de la CPH.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1