| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Courriers |
Statut : lettre de la CPH au Ministre
samedi 15 octobre 2005

Monsieur le Ministre,

J’ai l’honneur de vous informer de la création, le 13 octobre 2005, de la Confédération des Praticiens des Hôpitaux qui rassemble les onze syndicats de la CHG et du Collectif des syndicats de praticiens hospitaliers et représente 41 % des praticiens hospitaliers temps plein et 50 % des praticiens hospitaliers temps partiel.

Cette représentativité implique bien sûr que nous soyons partie prenante de toutes les discussions et négociations concernant l’Hôpital et le statut de praticiens hospitaliers.

Je rappelle à ce sujet l’actualité brûlante du dossier évolution de la retraite complémentaire des praticiens hospitaliers et notre demande d’audience formulée au nom de toutes les organisations représentatives des praticiens, demande restée sans réponse jusqu’à ce jour.

Bien évidemment notre organisation a pris acte du nouveau cadre législatif et réglementaire pour l’Hôpital ainsi que des orientations du protocole de mars 2005. Nous nous permettons de vous rappeler que nous avons été signataires du protocole du 2 septembre 2004.

C’est donc dans un esprit constructif et d’ouverture que nous souhaitons participer aux quatre groupes annoncés. Cela ne retire rien à la force de nos convictions pour la défense du service public hospitalier et la promotion de la démographie médicale et des carrières des praticiens à l’hôpital.

Nous sommes néanmoins très étonnés, et nos mandants aussi, des inhabituelles difficultés et complications rencontrées pour simplement faire notre travail de représentant et participer à notre place aux discussions en cours comme si la représentativité n’était pas le meilleur des agréments.

Avant les décisions définitives qu’il appartiendra, bien sûr, aux pouvoirs publics de prendre in fine sur l’ensemble de ces dossiers statutaires, quelles pourraient être la qualité et la validité du débat et des négociations que vous engagez si le ticket d’entrée, pour être autour de la table, impliquait accord a priori ?

Pour tout cela, nous avons d’ores et déjà pris nos dispositions pour être présents aux prochaines réunions des 19 et 21 octobre.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma très haute considération.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1