| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Communiqués |
Répartition des postes d’Internes : arrêtons le massacre !
vendredi 18 février 2005

Ayant pris connaissance des propositions de répartition des postes d’Internes pour l’année 2005, suite à la réunion récente de la Commission Nationale des Etudes Médicales, nous tenons à faire part de notre consternation. Ce mauvais coup porté à l’avenir de la Médecine Hospitalière nous conforte dans notre refus de la politique de protocolisation développée depuis plusieurs mois par les pouvoirs publics.

Nous sommes consternés car, s’ils sont maintenus, les chiffres annoncés peuvent sceller le destin de certaines spécialités pourtant essentielles. C’est le cas en particulier de la Pédiatrie dont le nombre annoncé de futurs Internes passerait de 224 en 2004 à 110 en 2005. Faut-il encore parler de Spécialité sinistrée ? Ne serait il pas préférable d’évoquer le terme de Spécialité ravagée, voire assassinée ? Comment sera prise en charge, dans des conditions optimales, tant en CHU qu’en CHG, la population infantile qui représente plus de 10% des admissions hospitalières avec un nombre de Praticiens en formation inférieur au double du souhaitable pour assurer le renouvellement des générations ?

Cette spécialité n’est qu’un exemple extrême : toutes les autres sont touchées, sauf la Psychiatrie, dont on se réjouit paradoxalement de l’effet positif des évènements dramatiques récents, même si l’augmentation annoncée ne suffira pas.

Ces chiffres nous confortent aussi dans notre refus de faire dépendre notre avenir professionnel de protocoles ou de contrats, prétextes ensuite à déviances et manipulations.

L’exemple des Spécialités Chirurgicales en témoigne... Pour répondre à la signature de Septembre promettant l’augmentation du nombre des Internes en Chirurgie, on incorpore, dans ce groupe, les Internes de Gynécologie Obstétrique. En fait, pour ces deux catégories confondues, le nombre global baissera de 4,7% (de 628 à 600) !

Qui veut-on duper ?

Nul doute qu’en acceptant le protocole statutaire dernièrement proposé, les piéges et déconvenues auraient été identiques.
Nous sommes surpris que des organisations syndicales osent encore croire en de telles méthodes et laissent espérer leur approbation aux pouvoirs publics.

Pour notre part, nous ne cesserons de réclamer une vraie politique en faveur de l’Hôpital et de vraies mesures à la hauteur de la très grave crise démographique dont chacun s’accorde cependant à reconnaître l’ampleur L’heure n’est plus aux faux-semblants.

Collectif des Syndicats de Praticiens des Hôpitaux Publics (UPHP - SNPH CHG - CGC)

15, Rue Beaugrenelle, 75015 PARIS - Tél. : 01 40 59 48 27

Emel : mhp.revue@praticien-hospitalier.com <

http//www.praticien-hospitalier.com

Contacts :
François DOUCHAIN : 03 21 24 45 27

Bruno DEVERGIE 03 44 61 60 00

Gilles DAUPTAIN 01 34 53 21 35

Jacques TREVIDIC : 02 97 02 39 20

Secrétariat du Syndicat (ouvert en semaine de 13 h à 18 h) : 01 40 59 48 27



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1