| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Courriers |
Gouvernance : lettre au Président de la République
vendredi 29 octobre 2004

Monsieur le Président,

Les médecins hospitaliers ont l’honneur de solliciter solennellement votre intervention.

Une réforme hospitalière de plus est sur le point d’être promulguée par voie d’ordonnance. Cette réforme nous parait constituer une menace pour la préservation des missions de l’hôpital public auxquelles nous sommes très attachés.

Depuis plus de quarante ans, l’hôpital public a connu un développement considérable. Seul recours possible pour un nombre de plus en plus grand de nos concitoyens, il est le garant de l’accès de chacun à une médecine de qualité, de l’égalité de tous devant la maladie, la souffrance et la mort. Les praticiens des hôpitaux et les personnels soignants ont ainsi pour mission de satisfaire toutes les demandes, de prendre en charge toutes les détresses, et particulièrement toutes celles qui ne peuvent être satisfaites par d’autres structures.

Si notre secteur est aujourd’hui en crise cela est d’abord dû à cette forte croissance de l’activité hospitalière, alors que moyens et effectifs sont, depuis des années, plutôt orientés à la baisse et que les perspectives sont réellement préoccupantes pour l’avenir, en terme de démographies professionnelles, et tout particulièrement pour certaines disciplines médicales.

Prévoir de répondre à cette crise, comme la réforme l’envisage, par le renforcement de l’autorité et des pouvoirs des directions administratives, instaurer le primat d’une logique gestionnaire sur le pilotage médical de l’organisation des soins, apparaît dans ce contexte comme une double faute, coûteuse tant pour la qualité des soins que pour l’efficience du service rendu aux usagers. En effet cette nouvelle organisation va achever de détourner de l’hôpital les jeunes praticiens dont il a besoin et écarter les compétences médicales des choix stratégiques des établissements qui sont pourtant d’abord des choix médicaux. De surcroît quand la logique de tarification à l’activité aura réalisé sa montée en charge, cette organisation conduira inéluctablement à une remise en cause à terme des valeurs mêmes d’un service public accessible à tous.

Bien au contraire, nous sommes convaincus que les évolutions de l’hôpital, sa bonne gestion économique, ses mutations et ses restructurations attendues pour les prochaines années s’opèreront d’autant mieux qu’elles s’appuieront sur un corps médical responsable et tenant sa juste place au sein d’un management stratégique hospitalier équilibré respectant la dualité gestion administrative/pilotage médical.

Convaincus de votre attachement profond aux valeurs humanistes et républicaines dont l’hôpital, dans son domaine, est porteur, nous sollicitons solennellement votre intervention pour obtenir du gouvernement les inflexions nécessaires à ce projet de réforme.



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1