| Qui sommes-nous ? | Adhésions | Plan du site | Rechercher | Admin |
| Accueil | Actions CPH | Courriers |
Lettre commune au Premier Ministre
lundi 22 mars 2004

Les signataires :

CHG : Confédération des Hôpitaux Généraux

AMUHF : Association des Médecins Urgentistes Hospitaliers de France

SNPH-CHG : Syndicat National des Praticiens Hospitaliers des Hôpitaux Généraux

UNSMHP : Union Nationale des Syndicats de Médecins des Hôpitaux Publics

CFE-CGC : Union Syndicale CFE-CGC des Médecins Hospitaliers et Hospitalo-Universitaires

SNPEH : Syndicat des Pédiatres des Etablis-sements Hospitaliers

Le 19 mars 2004

Monsieur le Premier Ministre,

Nous avons l’honneur de solliciter très solennellement votre attention : nous lançons aujourd’hui un cri d’alarme.

L’hôpital, la médecine hospitalière connaissent une crise majeure essentiellement due à la forte croissance de nombreuses activités médicales alors que simultanément ils subissent les effets dramatiques des pertes de personnels tant médicaux que non médicaux. En particulier pour les médecins, les perspectives démographiques sont catastrophiques pour les prochaines années.

Nous affirmons que le plan HÔPITAL 2007 de Monsieur le Ministre de la Santé, n’est ni la stratégie, ni le remède qui conviennent à la gravité de la situation :

Prévoir de répondre à cette crise, comme la réforme l’envisage, par le renforcement de l’autorité et des pouvoirs des directions administratives, instaurer le primat d’une logique gestionnaire sur le pilotage de l’organisation des soins, sont bien au contraire des contresens destructeurs pour l’efficacité et la qualité du service que nous devons aux usagers.

Nous avons tous les jours la preuve des effets négatifs du poids excessif de l’administration et de la difficulté à faire entendre la référence médicale, pourtant indispensable au bon fonctionnement des organisations soignantes ainsi qu’aux orientations et aux réglages corrects d’une politique de soin.

Nous sommes convaincus que les évolutions de l’hôpital, ses mutations et ses restructurations attendues pour les prochaines années s’opèreront d’autant mieux qu’elles s’appuieront sur un corps médical responsable et tenant sa juste place au sein d’un management stratégique hospitalier équilibré respectant la dualité gestion administrative/pilotage médical. La nécessaire modernisation de l’hôpital, sa meilleure adéquation aux besoins de santé des populations, l’amélioration de son efficience ne se feront pas par un assujettissement toujours plus grand du corps médical. Le respect de ses compétences propres, l’écoute de sa capacité d’initiative et de sa force de proposition, en seraient en revanche les meilleurs garants et valideraient à nouveau l’attractivité des carrières médicales hospitalières.

Attachées aux valeurs et aux missions de l’hôpital public et aux responsabilités spécifiques qu’y exercent les praticiens hospitaliers, nos organisations très largement représentatives refusent en l’état les perspectives actuelles de la nouvelle gouvernance et réclament en urgence votre arbitrage.

Dans cette attente nous vous prions de croire, Monsieur le premier ministre à l’assurance de notre haute considération.

Dr P. Faraggi, CHG

Dr P. Pelloux, AMUHF

Dr B. Devergie, NPH-CHG

Dr F. Douchain, CFE-CGC

Dr G. Dauptain, UNSMHP

Dr P. Talon, SNPEH



Suivre la vie du site RSS | Accueil | Plan du site | Admin

Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP 2.1